19 mars 2008

SEVESO


.



.
.
.


































Série en noir et blanc: ICI

.

14 commentaire(s):

P.M a dit…

si c'est veso c'est quand même beau...(hannn mes vannes sont trop nases)
moi je ne trouve pas ça tres deontologiquement citoyen de rendre ces images si esthetiques ( j'plaisante...)

ars a dit…

oui, 13 usines classées seveso.
c'est pas citoyen, non.
Passé sous photoshop, ça donne des couleurs complètement strange; j'imagine les risques...

dis_ngaged a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
dis_ngaged a dit…

Remarque, du coup on voit bien mieux qu'ils n'ont pas dans les cieux le bleu qu'ils ont dans les yeux (ou l'inverse).

(Va lire / regarder Putain d'Usine si ce n'est pas déjà fait!)

ars a dit…

oui, c'est fait.
il y a un doc que j'aimerais vraiment voir par contre: La digue de F. Touchard

Anonyme a dit…

Atchoum !!

Heureusement ça ne passe pas par les yeux les poussières de soleil invisible au coeur...je dis le coeur pour faire pouet

Remarque avec "ce" bleu...

Sourire colzamarstique

(bon je ris !!!!!!!!)

ars a dit…

tes souhaits! :)

N°m° a dit…

c'est terriblement beau

Cantabile a dit…

C'est affreusement beau aussi.
Tes séries sont toujours magiques.

ars a dit…

Merci à tous.
A bientôt

Jipes a dit…

Superbement cauchemardesque je rejoins mes petits collègues. Tu as donné de bien belles couleurs au désastre...

lm a dit…

L'air industriel...
Sublime vision de la catastrophe :))
Je repars planter mes tomates.
Plein de bises
Contente de voir un regard sain :)

Frédéric Touchard a dit…

Bonjour,

je suis le réalisateur de La Digue dont parle un blogueur un peu plus haut. Je trouve ce travail très beau, et la question de l'esthétique industrielle dépassée. Pourquoi ne pas reconnaître que les usines peuvent être belles ? Comme des cathédrales. Ça n'empêche pas une possible angoisse et la nécessité de la lutte.

phasme a dit…

Bonjour,
Le blogueur qui cherche à voir ce film, c'est moi!
J'ai découvert l'existence de ce documentaire dans une librairie de Melun.
Mais je ne l'ai toujours pas vu.
Je ne désespère pas le faire acheter par la médiathèque pour que le plus grand nombre le voit.
Je suis tout à fait de votre avis.
Je vous remercie pour votre commentaire et en suis très flattée.