11 avr. 2010

Mélancolie

.


Plateau de Valensole


.

7 commentaire(s):

Anonyme a dit…

"Si retranchée soit notre vie, perdue sur les hauteurs brûlées de vent, elle n'est jamais si proche que dans une poignée de visages aimés, que dans cette pensée qui va vers eux, dans ce souffle d'eux à nous, de nous à eux."

C. Bobin "L’inespérée"

phasme a dit…

(sourire)

Blog_trotter a dit…

Un paysage et des nuages qui me sont familiers ;) Superbe.

«Quand les mystères sont très malins, ils se cachent dans la lumière.»
[ Jean Giono ] - "Ennemonde et autres caractères"

BT a dit…

Et dans la série plus près du toit mon dieu...

«La Provence dissimule ses mystères derrière leur évidence.»
[ Jean Giono ]

abs a dit…

"Ce serait dommage oui bien dommage
De rester enfermé quand le printemps montre son nez"
Dalida. Oeuvres complètes, op cit p. 258. Traduction de Jean Culasec.

phasme a dit…

Ces citations sont plus belles les unes que les autres. Merci.

Je viens de découvrir celle-ci de Bobin: "[La mélancolie], c'est la maladie de celui qui, dépité de n'être pas tout, choisit, par un revers enfantin de l'orgueil, de n'être rien, ne gardant du monde que ce qui lui ressemble: le morne et le pluvieux. (L'Inespérée, p.14 , Ed. Gallimard , 1994)".

AbS, tu m'as pris par les sentiments là... et fait mourir de rire.

Jipes a dit…

J'aime beaucoup les ciel de nuages, pour moi c'est pas vraiment de la mélancolie mais ca y ressemble parfois